Aikido

Photo Morihei UeshibaL’Aïkido est un art martial japonais qui puise ses origines dans différentes pratiques martiales traditionnelles (Budo). Le fondateur de l’Aïkido, Morihei UESHIBA (1883-1969), constitua une synthèse de ces disciplines en y intégrant une philosophie non violente respectueuse de l’individu. La signification des trois idéogrammes (kanji) se traduit comme suit :

   合  AÏ   Union, harmonie.
   気  KI   Energie, soufflé.
   道  DO  La voie, l’étude

L’Aïkido est donc la voie de l’union des énergies et consiste dans sa pratique à ne pas s’opposer à la force de son adversaire-partenaire, mais de s’harmoniser avec et de l’utiliser dans sa technique. La pratique est articulée autour de techniques à mains nues (immobilisations et projections) et avec armes (sabre, bâton, poignard).

Illustration d'Ô sensei Morihei UeshibaIl n’existe pas de compétition en Aïkido, on cherche avant tout à progresser vis à vis de soi-même en développant ses propres capacités : souplesse, agilité, rapidité, force, endurance… Mais aussi la vigilance, la maîtrise de soi, le respect des autres.
L’enseignement est progressif et adapté selon les motivations de chacun. La pratique, par la mise en place de situations variées, vise à développer le placement du corps dans l’espace, l’appréciation des distances, les notions d’équilibre/déséquilibre, de respiration dans l’effort…

La pratique de cet art martial (BUDO) s’adresse à tous, hommes, femmes et enfants et permet de s’épanouir tout en s’ouvrant vers la culture japonaise.
« L’Aïkido est l’art de la connaissance de soi ». Paroles d’Ô sensei.