Ninjutsu

Ninjutsu - L'art de la persévérance

illustration

Le mouvement beau et naturel (自然行雲流水)
Le Ninjutsu enseigne l’adaptation perpétuelle afin de développer un mouvement naturel sans utiliser la force brute, ce qui le rend accessible sans contraintes physiques, aussi bien aux femmes qu’aux hommes.
L’art de la persévérance, endurance, discrétion et furtivité (忍 – Nin).
Le Ninjutsu regroupe un ensemble de 36 disciplines enseignées. Elles comprennent « Les 18 Arts du Samouraïs » (Bugei Juhappan) et « Les 18 Arts du Ninja » (Ninja Juhakkei) écrites dans les parchemins du Togakure Ryû.
Un outil pédagogique
L’enseignement au sein du Bujinkan s’articule autour d’un triptyque appelé le Ten Chi Jin Ryaku no Maki ou « Rouleau des principes du Ciel, de la Terre et de l’Homme ». Cet outil pédagogique, conçu par Sôke Masaaki Hastsumi, est destiné à aider les pratiquants du Bujinkan à acquérir rapidement les fondations communes aux 9 écoles traditionnelles et garanti l’apprentissage d’un « syllabaire » permettant de « déchiffrer » toutes techniques.

Bujinkan - Un héritage des ninjas et samouraïs

illustration

Le Ninjutsu, également appelé Budo Taijutsu, est un art martial japonais de défense basé sur le déplacement et l’adaptation, pratiqué par les Ninja.
Un héritage de plusieurs siècles. Le Ninjutsu du Bujinkan est riche de 9 ryūha (écoles traditionnelles) : 6 écoles de samouraï et 3 de Ninja. L’étude de ces écoles permet d’en apprendre les techniques à mains nues et avec armes. Au travers de l’école du Togakure Ryū Ninpō Taijutsu (戸隠流忍法体術) fondée au 12ème siècle, Soke Masaaki Hatsumi en est le 34ème héritier. Le Togakure ryū est singulier, car c’est l’une des écoles les plus anciennes du Bujinkan et qu’elle présente l’usage de Shuko (griffes de mains servant à escalader), les Senban (étoile de Ninja à quatre branches), Shuriken, Shindake (tube de bambou utilisé pour respirer sous l’eau) ou encore Metsubishi (fumigènes pour se dissimuler).
Une efficacité au combat reconnu. Les techniques étudiées au sein du Bujinkan Ninjutsu sont issues d’un héritage ayant traversé les champs de batailles, notamment durant le Sengoku Jidai (戦国時代 – époque des provinces en guerre). En faisant des techniques toujours efficaces de nos jours. C’est l’une des raisons pour laquelle, « le Ninjutsu du Bujinkan est enseigné et utilisé au sein de nombreux services de sécurité, forces de polices et armées du monde entier ».
Plus qu’un art martial, une ligne de vie. Il n’existe pas de compétition au sein du Bujinkan, car l’objectif n’est pas de vaincre, mais bien de se défendre. C’est pourquoi, le risque d’accident reste limité et favorise davantage le partage de valeurs communes, telles que la sincérité, l’honnêteté, la persévérance « Nin » et le dépassement de soi.
Plus d’infos sur les cours, planning et horaires: Infos ninjutsu

Enseignant

...

François KHOURGIBA

Diplômé 10 ème dan au Japon, Francois pratique le Ninjutsu du Bujinkan depuis 2010 et se forme régulièrement au Japon où il s’entraîne auprès d’Hatsumi Sensei et de ses élèves. A cela s’ajoute les nombreux séjours en France et en Europe à l’occasion de stages internationaux dirigés par des Dai-Shihan (haut-gradé), notamment auprès de son professeur Bruno Vicaire. Il a obtenu son 5 ème dan en 2016 après avoir passé son Sakki test (察気術) au Japon en présence d’Hatsumi Sensei. Parmis les projets qu’il mène, il souhaite étendre les relations entre le Bujinkan Dojo entre Rennes et les autres Dojo de Bretagne mais également en France, à travers l’organisation de stages.